• Derrière le multiculturalisme, l'islam !

    Les appels à la fin du multiculturalisme se multiplient eu Europe. En Allemagne, en Angleterre et, depuis la semaine dernière, en France, le même cri de colère est lancé par nos gouvernants : stop au multiculturalisme, celui-ci est mort ! Mais que signifie exactement ce cri ? Au Royaume-Uni, il signifie très clairement que les conservateurs sont hostiles au multiculturalisme d’Etat, c’est-à-dire à des politiques ciblant et promouvant les différences culturelles en vertu d’un principe de tolérance cher à Locke. En Allemagne, le coup de sang d’Angela Merkel s’inscrit dans une séquence politique plus longue, comme je l’ai indiqué dans un précédent article, et cible, non pas un multiculturalisme d’Etat qui n’existe pas en Allemagne, mais la propension de certaines communautés à revendiquer, sinon des droits spécifiques, du moins une relative autonomie. Et lorsqu’Angela Merkel affirme, dans le sillage de Thilo Sarrazin, que le multiculturalisme a échoué en Allemagne, ce n’est pas en référence à des politiques publiques, comme au Royaume-Uni, mais au comportement de certaines minorités et, de façon plus générale, à l’immigration. Enfin, lorsque Nicolas Sarkozy affirme lui aussi que le multiculturalisme a échoué en France, ce n’est pas non plus en référence à des politiques de différenciation ou de valorisation culturelle – qui ne peuvent exister chez nous – mais là aussi à l’immigration. En fait, l’invocation du multiculturalisme en Angleterre, en Allemagne et en France est une manière polie, dans le plus pur crédo des conservateurs de tous poils, de signifier que l’immigration est un problème et, en vérité, que l’islam et les musulmans constituent des problèmes. L’habillage rhétorique diffère et, de ce point de vue, le terme de multiculturalisme est très commode, mais le fond, lui, ne varie pas. La peur de l’islam et sa perception négative – ce que l’on nomme « islamophobie » - continuent de structurer les imaginaires nationaux.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :