• Gérard Larcher et la polygamie

     

    Juste pour mémoire, Gérard Larcher, nouveau président du Sénat et à ce titre 2ème personnage de l'Etat, affirmait en novembre 2005 que les violences urbaines étaient "certainement" dues à la polygamie... C'était très précisement le 15 novembre 2005, dans une interview au Financial Times, en plein pendant les émeutes.

    Hélène Carrère d'Encausse, secrétaire perpétuelle de l'Académie française, s'était elle aussi fait remarquer au même moment pour ses déclarations à l'emporte-pièce sur le lien quasi-automatique établi entre propension à la violence et polygamie, voire entre race et violence : "Ces gens, ils viennent directement de leurs villages africains. Or la ville de Paris et les autres villes d'Europe, ce ne sont pas des villages africains. Par exemple, tout le monde s'étonne : pourquoi les enfants africains sont dans la rue et pas à l'école ? Pourquoi leurs parents ne peuvent pas acheter un appartement ? C'est clair, pourquoi : beaucoup de ces Africains, je vous le dis, sont polygames. Dans un appartement, il y a trois ou quatre femmes et 25 enfants. Ils sont tellement bondés que ce ne sont plus des appartements, mais Dieu sait quoi ! On comprend pourquoi ces enfants courent dans les rues." C'était en 2005 également, dans une interview à la chaine russe NTV.

    Quoi, le Sénat et l'Académie française sont conservateurs ?!

    KA 

     

     

     



  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Septembre 2008 à 10:52
    Le raccourci
    démago est à la politique ce que la capuche est aux quartiers, un bon moyen de planquer ses propres angoisses et sa peur des autres.
    2
    Mercredi 8 Octobre 2008 à 08:14
    merci pour cet article
    Le rapport Benisti allait même jusqu'à lier la délinquance au bilinguisme des franco-africains....il est grand temps de faire entendre nos voix !
    3
    Mercredi 8 Octobre 2008 à 08:16
    merci pour cet article
    dIVERSITE REVEILLE TOI ! http://www.parti-multiculturel-francais.fr
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :