• Un master pour lutter contre les discriminations ?

    Dépêche AEF - 22 septembre 2008

    Selon Louis Schweitzer, pdt de la Halde, "il faut former des professionnels de la lutte contre les discriminations pour
    répondre aux besoins des entreprises. (...) Les entreprises qui mettent en place des politiques en faveur de la diversité
    ne trouvent pas actuellement de spécialistes de cette question". (conférence tenue à l'IEP de Lille, lundi 22 septembre 2008).

    "Il faut former des vrais professionnels de la lutte contre les discriminations capables de mettre en place des process qui éliminent le risque de
    discrimination", estime-t-il. Et d'illustrer: "beaucoup d'entreprises offrent d'abord leurs stages aux enfants du personnel. Pour ouvrir l'offre de stages à
    ceux qui sont le plus loin d'elles, il faut mettre en place un process entre les établissements d'enseignement supérieur et l'entreprise. C'est l'affaire de
    spécialistes."

    UN MASTER PROFESSIONNEL

    Louis Schweitzer parraine la deuxième année de master professionnel intitulée "Politiques de l'égalité et de la diversité" que vient de lancer l'IEP de
    Lille. Ouverte à une vingtaine d'étudiants, cette formation vise à former les futurs cadres des secteurs privé et public. "Les étudiants travailleront sur
    l'égalité de traitement par la mise en place de procédures objectives et transparentes" dans le domaine de la "gestion des ressources humaines des
    entreprises et des administrations", indique l'établissement. Ils devront aussi se préparer à agir "pour l'égalité des chances" "en soutenant la méritocratie
    républicaine par des actions adaptées."

    "Au niveau général, chacun doit apprendre à ne pas être complice involontaire de discrimination, par son inaction ou son indifférence", estime par ailleurs
    le président de la Halde. "Cela passe par la formation: dans l'enseignement secondaire et supérieur, il faudrait proposer quelques heures aux élèves sur le
    sujet des discriminations."

    Excellente initiative... d'ailleurs déjà suggérée par la même Halde aux IUFM en 2007.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Octobre 2008 à 08:37
    merci pour cet article
    Et la loi bon sang pourquoi ils ne l'appliquent, des spécialistes en discrimination : il en existe plein, il faut juste appliquer la loi ! la loi ! Aujourd'hui en France vous risquez plus en grillant un feu rouge qu'en discriminant un citoyen d'origine africaine....les pouvoirs publics entretiennent les discriminations...quand à Mr Renault, il vient d'être condamné pour discrimination raciale il y a quelques mois !! Tant que les discriminés ne participeront aux votes des lois à l'assemblée nationale....rien ne changera
    2
    Hay
    Vendredi 10 Octobre 2008 à 17:01
    Pas d'accord...
    je me permets d'intervenir pour souligner le fait que je viens d'un Master pro qui devait justement être destiné à former des spécialistes de la lutte contre les discriminations...mais qui a pris un tout autre nom pour finalement soutenir son objectif premier qui était de former des cadres compétents sur cette question. Ayant par ailleurs effectué mon stage de fin d'étude sur ce thème à travers sa prise en compte dans les politiques sectorielles d'une collectivité territoriale, je peux avancer que cette question est bien trop complexe pour être réduite à la formation de professionnels...Pour agir efficacement sur les discriminations l'une des solutions serait d'agir en amont et pas uniquement en saupoudrant des mesures qui visent à "réparer" une inégalité sur la ligne de départ, auquel cas cette mesure serait vouée à l'échec sur le long terme. Agir sur les consciences, ouvrir l'accès aux média, au journalisme, au politique et à toutes les autres sphères publiques permettrait de (enfin) réaliser que la France ne se réduit pas à une masse homogène d'individus de classe moyenne franco-française. C'est un chnagement des mentalités et une disparition de la stigmatisation liée au territoire et à la couleur de peau qu'il faudrait, et pas des mesures qui se révèleront être finalement que de la poudre de perlimpinpin dans la lutte contre les discriminations... Où l'art de culturaliser un problème qui a des tenants fondamentalement sociaux.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :