• Un ministre de la diversité ?

    Article du Nouvel Obs de ce jour. Pas sûr qu'un ministre d'une notion aussi floue et valise que la diversité soit une bonne idée...


    Société

    Racisme: le CRAN demande un ministre de la Diversité

    AP | 09.03.2010 | 17:11

    Le Conseil représentatif des associations noires (CRAN) préconise la nomination d'un ministre de la Diversité et l'instauration d'un observatoire du racisme pour lutter contre le racisme et le communautarisme.

    Dans un rapport remis dans la matinée aux ministres de l'Intérieur Brice Hortefeux et des Affaires étrangères Bernard Kouchner, le CRAN présente 50 propositions. Il prône notamment la création d'"un observatoire national du racisme", qui "permet de donner une vue d'ensemble de tous les phénomènes sociaux liés au racisme, sans aucune lacune: la discrimination, bien sûr, mais aussi l'agression et la stigmatisation".

    Pour le président du CRAN Patrick Lozès, ce serait "la tour de contrôle" face au racisme qui "a changé". "Aujourd'hui, il faut observer, il faut savoir ce qui se passe, il ne faut pas se concentrer uniquement sur les discriminations, mais aussi voir la stigmatisation, la violence, les injures, et voir comment est-ce que cela évolue dans notre pays", a-t-il expliqué sur Europe-1, avant de remettre son rapport aux ministres qui lui avaient confié la mission en octobre dernier de réfléchir sur "les moyens de combattre efficacement les replis communautaristes et toutes les formes de racisme".

    Le CRAN souhaite également "créer un ministère de la diversité (...) chargé de coordonner les différentes actions, publiques et privées, menées pour la diversité en France". "Afin que les associations, et les publics de la diversité, aient un interlocuteur unique et clairement identifié". "Actuellement, l'action publique en matière de diversité est éparpillée entre de très nombreux ministères, sans aucune coordination, et la multiplicité des interlocuteurs nuit à la lisibilité de la politique qui est suivie", estime le CRAN.

    "Quand je veux parler de diversité, j'ai plusieurs interlocuteurs: j'ai M. Besson (Immigration), Mme Amara (Ville), M. Sabeg (commissaire à la Diversité). C'est très compliqué", a souligné Patrick Lozès. "La France est mûre pour avoir un seul interlocuteur, un ministre de la Diversité".

    Autre proposition-phare, instaurer des statistiques de la diversité. "Pour lutter contre les discriminations que subissent les minorités visibles, il convient d'instaurer des statistiques de la diversité, anonymes, autodéclaratives, facultatives, sans constitution de fichiers, validées par la CNIL" (Commission nationale de l'informatique et des libertés), souligne le CRAN dans son rapport. Mais son président a précisé que "ce ne sont pas des statistique ethniques", mais des statistiques "pour révéler les discriminations les plus nombreuses", les "indirectes qu'on ne voit pas à l'oeil nu".

    Autre proposition concrète, une attestation de contrôle policier. "Un contrôle de police est un acte qui n'est pas anodin, il est donc légitime que ces procédures soient enregistrées et que la personne contrôlée reçoive une explication écrite".

    Pour Patrick Lozès, "aujourd'hui, après le débat sur l'identité nationale, qui a été très mal vécu par nos concitoyens, le gouvernement doit montrer sa bonne volonté sur la lutte contre le racisme et les discriminations". AP


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :